Conseils aquafitness pour professionnels

7 étapes pour créer et préparer son cours d'aquafitness

Créer et préparer son cours aquafitness avec Waterform

1. Pour qui ?

Un bon coach aquafitness cherche avant toute chose, à connaître son public. C’est lui qui va déterminer l’intensité de son cours « aqua ». Chaque séance d’aqua forme correspond, en effet, à un objectif précis. S’agit-il de tonifier, de travailler les muscles (abdos fessiers, haut du corps) ; d’effectuer un travail cardio vasculaire ou l’objectif est-il de faire maigrir les adhérents ? Je dois donc parfaitement connaître ma cible (public), mon objectif (musculation, cardio, stretch) et mon intensité (modérée à intensive), pour m’adapter au public et à ses attentes. Ensuite et en tant que bon coach d’aquagym, je sélectionne l’équipement qui correspond (vélo de piscine, haltères aquatique, ceinture aquatique…). S’agit-il d’un cours de musculation dans l’eau pour sculpter le corps ; de cardio-training avec l’aquabike pour l’endurance, ou d’un cours d’aquagym destiné à la remise en forme des participants ? 

2. Sur quel tempo ?

Un cours prodigué dans le milieu aquatique se conçoit comme un cours classique. Il obéit aux mêmes impératifs, notamment concernant le choix des musiques. Au même titre que j’ai porté le plus grand soin à mon matériel aquatique, j’apporte la plus grande attention au BPM. La musique doit non seulement me plaire, mais également correspondre au thème de l’activité. Par exemple, si c’est de l’Aquaboxing, je choisi des musiques qui bougent davantage que pour un cours d’aquagym destiné à une autre population. S’agit-il d’une activité aquatique intense ou modérée ? Vais-je travailler l’endurance ou l’explosivité ? De toute évidence, on ne s’appuiera pas sur la même playlist selon que l’on donne un cours d’Aqua Jump (hyper tonique) ou une séance d’aqua stretching ou d’aquagym pour un public senior. Voici quelques idées et solutions pour demeurer dans le cadre légal vis-à-vis de l’utilisation des musiques. Si je connais un DJ, je peux m’adresser à lui pour qu’il me trouve les bonne musiques (durée, registre musical, etc.). Je peux aussi acheter directement mes CD d’aquagym professionnels (https://www.mtraxmusic.com/). Je peux également choisir de m’abonner à la solution de formation permanente Waterform : playlists musicales, vidéos, et préstructures (voir le Formation Permanente, avec Waterform). Attention, dans tous les cas, je n’oublie pas de déclarer à l’organisme officiel du pays quant à l’utilisation de musiques d’ambiance dans mes cours ; en France par exemple, il s’agit de la SACEM (https://clients.sacem.fr/).

3. Selon quelle structure ?

La structure d’un cours d’aqua forme reprend toujours le même découpage : échauffement, corps de séance, pic final et retour au calme. Puis il s’assure de la cohérence des enchaînements. Il est ainsi paré pour son cours d’aquabike (ou autre). Il sait ainsi que sa séance sera bénéfique aux participants.

4. Quel objectif ?

Je commence par sélectionner les mouvements par rapport à l’objectif du cours d’aquafitness pour un programme cohérent et un travail complet du corps. Là encore il est question de mettre en cohérence les objectifs et son public. Les participants à la séance du jour sont-ils là pour perdre des calories, brûler des graisses ou au contraire se détendre dans leur centre aquatique à travers un cours de gym douce ? Une fois la réponse à cette question obtenue, je peux passer à l’étape suivante. Je découpe ma séance de sport aquatique en sous-objectifs : ex. cours de renforcement musculaire (musculation dans l’eau), sous objectif : abdominaux.

5. Comment j’anime ?

Je suis un bon coach d’aquafitness si je suis un bon animateur. La seule connaissance des programmes de condition physique ou de cardio training ne saurait suffire. Je dois donc créer des combinaisons qui me permettent de jouer avec la musique et de rendre le cours ludique. Rien ne ressemble plus à un cours de vélo dans l’eau qu’un autre cours d’aquabike. C’est le coach qui fait toute la différence. C’est lui le garant des résultats (ventre plat, perte de cellulite, taille affinée…). Et c’est lui seul qui va donner envie à son « public » de revenir suivre le prochain cours d’aquabike ou de gymnastique aquatique…

6. Comment être sûr ?

Une seule solution en la matière : le test. Avant de proposer un quelconque cours d’aqua fitness, je dois le tester dans l’eau pour m’assurer que tout ce que je propose est réalisable par les adhérents ciblés. Aussi bien le rythme cardiovasculaire que le travail musculaire. Si j’ai moi-même des difficultés à effectuer les enchainements, j’ai tout intérêt à revoir les exercices pour que les pratiquants suivent un cours fluide. 

7. Comment j’assure ?

Là encore, il n’y a pas de secret. Un bon coach de fitness, en général et d’aquasport en particulier, assure en apprenant son cours par cœur.